amplitude


amplitude

amplitude [ ɑ̃plityd ] n. f.
XVe; lat. amplitudo
1Vx Grandeur, étendue. « Dans l'amplitude et immensité de la nature » (Pascal).
2Sc. Différence entre les valeurs extrêmes d'une grandeur. Amplitude d'un intervalle borné : distance entre les bornes. Amplitude d'une fonction périodique, sa valeur maximale. Amplitude d'un mouvement oscillatoire : valeur maximale de l'élongation du corps oscillant autour de sa position d'équilibre. Amplitude d'une onde, d'une vague.
3Écart entre deux valeurs extrêmes de la température (jour, mois, année). Amplitude diurne. Amplitude moyenne annuelle : écart entre la moyenne du mois le plus chaud et celle du mois le plus froid, souvent utilisé pour définir les climats.
4Par ext. (en parlant d'un mouvement du corps). L'amplitude d'un geste.
Importance, développement considérable (plus rare que ampleur,2o). L'amplitude des problèmes mondiaux.

amplitude nom féminin (latin amplitudo) Étendue considérable de quelque chose : L'amplitude d'une catastrophe. Climatologie Écart entre les deux valeurs extrêmes d'un élément périodique du climat. (La notion d'amplitude s'applique en particulier à la température et constitue un élément de base de la classification des climats.) Physique Fonction qui représente l'importance d'une grandeur physique variable soit dans le temps, soit dans l'espace, soit dans l'espace-temps. Dans certains cas particulièrement simples, valeur maximale de cette fonction. En physique quantique, grandeur complexe qui caractérise les transitions d'un système d'un état à un autre. ● amplitude (difficultés) nom féminin (latin amplitudo) Sens Ne pas confondre ces deux mots. 1. Ampleur = caractère de ce qui est ample, large. L'ampleur d'une jupe, d'un geste. 2. Amplitude = écart entre deux valeurs extrêmes d'une grandeur, en physique, en astronomie, etc. L'amplitude de la marée. Registre Ampleur appartient au vocabulaire courant, alors qu'amplitude est un terme technique. ● amplitude (expressions) nom féminin (latin amplitudo) Amplitude écologique, écart entre la valeur maximale et la valeur minimale de la température, de la salinité, etc., entre lesquelles une espèce vivante peut vivre et se reproduire normalement. Amplitude de la journée de travail, temps pendant lequel le salarié reste à la disposition de l'employeur compte tenu des coupures de travail. Amplitude d'un pli, demi-hauteur mesurée dans le plan axial entre les plans tangents à la crête et au creux d'un pli. Amplitude d'une marée, écart entre le niveau de la haute mer et celui de la basse mer suivante. Amplitude d'une vague, dénivellation entre le creux et la crête de la vague. Amplitude d'un intervalle d'extrémités a et b, distance entre les bornes a et b de l'intervalle. ● amplitude (synonymes) nom féminin (latin amplitudo) Étendue considérable de quelque chose
Synonymes :
- portée
Contraires :

amplitude
n. f.
d1./d écart entre deux valeurs extrêmes de la température. L'amplitude entre le jour et la nuit est considérable au Sahara.
|| ECOL Variation entre deux termes limites d'une possibilité de vie.
d2./d Amplitude d'un mouvement oscillatoire, son élongation maximale.
d3./d ASTRO Arc de l'horizon compris entre le point où un astre se lève ou se couche et les directions de l'est et de l'ouest.

⇒AMPLITUDE, subst. fém.
A.— Dans différents domaines scientifiques. Écart entre deux points extrêmes d'un mouvement ou d'un phénomène périodique.
1. CLIMATOL. Écart entre deux valeurs extrêmes (en partic. dans l'étude des températures) :
1. Un des caractères très particuliers du climat polaire, qui le rend difficile à supporter plus encore que ses températures très basses, est la variabilité de la température ... La température est plus stable en été. Cependant dans l'intérieur du Groënland, des amplitudes journalières de 20° en été ne sont pas rares.
J. ROUCH, Les Régions polaires, 1927, p. 41.
Rem. Syntagmes rencontrés amplitude périodique ou apériodique diurne, amplitude apériodique mensuelle ou annuelle, amplitude moyenne annuelle, amplitude de la variation annuelle de la température.
2. MAR. et OCÉANOGR. Table d'amplitude. ,,Tableaux permettant de connaître la variation du compas en observant le lever ou le coucher vrai d'un astre.`` (LE CLÈRE 1960). Amplitude d'assiette ou amplitude de gîte. ,,Angle formé par le navire subissant un mouvement de roulis ou ayant pris une certaine gîte avec le plan horizontal. Elle s'apprécie d'après un cadran comportant une aiguille mobile et qu'on appelle : indicateur de roulis.`` (LE CLÈRE 1960). Amplitude des marées. ,,C'est la variation du niveau de la mer par rapport au zéro des cartes entre une basse mer et la haute mer suivante.`` (LE CLÈRE 1960). Amplitude des vagues, amplitude du roulis.
3. PHYS. Amplitude (des oscillations) d'un pendule. ,,L'amplitude est la moitié de l'étendue totale de l'oscillation.`` (UV.-CHAPMAN 1956). Amplitude d'un mouvement ondulatoire ou vibratoire quelconque. ,,L'amplitude est la demi-distance verticale qui sépare les niveaux d'une crête et du creux suivant.`` (DELC. t. 1 1926).
ACOUST. [En parlant d'ondes sonores] Amplitude d'une grandeur sinusoïdale. Valeur maximale atteinte par cette grandeur. Amplitude totale d'oscillation :
2. L'intensité du son dépend de l'amplitude des vibrations du corps sonore qui les produit...
BARATOUX, La Voie, 1912, p. 1.
ASTRON. Arc de l'horizon compris entre le point où un astre se lève ou se couche et les directions de l'Est ou de l'Ouest géographiques. Amplitude ortive ou orientale, amplitude occase ou occidentale (cf. ROB. et Lar. encyclop.).
BALIST., vx. Amplitude du jet d'un projectile. Ligne droite comprise entre le point d'où part un projectile et son point de chute. Synon. mod. portée.
OPT. Amplitude d'accommodation. ,,Accroissement maximal de puissance de l'œil dû à l'accommodation.`` (LAITIER 1969).
RADIOÉLECTR. ,,Valeur maximale atteinte à chaque demi-période par la tension ou l'intensité d'un courant alternatif.`` (Lar. encyclop.) :
3. ... [en radioélectricité le problème] de la stabilisation de la fréquence des oscillateurs, ... consiste essentiellement à maintenir fixe la fréquence d'une onde malgré les variations de son amplitude.
J. MERCIER, Traité de radio-électricité, Oscillateurs à haute fréquence, t. 1, 1937, p. 295.
B.— P. ext. ou p. compar.
1. [En parlant de la respiration, du pouls] :
4. À voir le visage de Swann pendant qu'il écoutait la phrase, on aurait dit qu'il était en train d'absorber un anesthésique qui donnait plus d'amplitude à sa respiration.
M. PROUST, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, p. 237.
2. [En parlant d'un mouvement ou d'un phénomène quelconque] :
5. ... ne pourrait-on pas poser en principe que tout état de conscience correspond à un certain ébranlement des molécules et atomes de la substance cérébrale, et que l'intensité d'une sensation mesure l'amplitude, la complication ou l'étendue de ces mouvements moléculaires?
H. BERGSON, Essai sur les données immédiates de la conscience, 1889, p. 19.
6. Les rideaux s'agitent d'une ondulation longue, qui descend d'en haut jusqu'au sol. Il fait du vent. Le premier vent de l'aube. De très faible amplitude, né sur place et finissant à quelques centimètres, il remue les rideaux comme un doigt.
J. MALÈGUE, Augustin ou le Maître est là, t. 2, 1933, p. 212.
3. [En parlant du mouvement de la pensée] :
7. ... [Renan] fait figure de Grec, et même d'Attique. Son style de pensée rappelle l'amplitude, les alternatives de tension et de détente, de spondée et de dactyle, que Socrate revêt dans Platon ou que Platon tient de Socrate.
A. THIBAUDET, Réflexions sur la littérature, 1936, p. 206.
C.— Vieilli ou littér. Qualité, état de ce qui est très grand, très vaste.
1. [En parlant d'une chose concr., le plus souvent un lieu remarquable par son étendue en largeur et en longueur : un mont, des bois, la nature, l'océan, l'univers, ...] :
8. L'Académie souhaiterait qu'ils [les voyageurs] observassent la hauteur et l'amplitude de ces aurores.
Voyage de La Pérouse autour du monde, t. 1, 1797, p. 163.
9. ... pour premier crayon, la nature dans sa magnificence, dans son illumination, dans son amplitude, dans son infini!
Ch.-A. SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 354.
10. Les promontoires, les caps, les finistères, les nases, les brisants, les récifs, sont, insistons-y, de vraies constructions. (...) Ces constructions sont multiformes. Elles ont l'enchevêtrement du polypier, la sublimité de la cathédrale, l'extravagance de la pagode, l'amplitude du mont, la délicatesse du bijou, l'horreur du sépulcre.
V. HUGO, Les Travailleurs de la mer, 1866, p. 276.
11. À peine prononcés, au lieu de s'évaporer à travers les voûtes d'arbres, ces mots étaient recueillis par une haute puissance solitaire. Il n'y avait personne cependant. Il n'y avait que l'amplitude silencieuse et disproportionnée des bois, mêlée à des sons de prière et de sommeil.
J. MALÈGUE, Augustin ou le Maître est là, t. 1, 1933, p. 42.
Par hyperb. :
12. ... les ailes d'un vaste feutre cabossé, d'amplitude mexicaine, ombrageaient son visage [d'un homme]...
A. ARNOUX, Roi d'un jour, 1956, p. 192.
Au fig. Synon. intensité :
13. Épouse et fille de savants elle [Mme Ortègue] n'avait jamais aperçu ce que j'avais entrevu lors de la première visite de l'officier à la clinique, ce que je venais de constater au chevet de son lit de blessé, l'amplitude extraordinaire de vie intérieure que lui donnait sa foi religieuse.
P. BOURGET, Le Sens de la mort, 1915, p. 219.
14. C'est un éveil de l'effort qui révèle l'habitude comme sommeil (cf. le sommeil dogmatique dont parle Kant) et constitue l'habitude en résistance. Je me détache de mes pouvoirs et m'exile de toute forme; en quelques instants privilégiés ma liberté frémit de son amplitude perdue et retrouvée.
P. RICŒUR, Philosophie de la volonté, 1949, p. 298.
2. Littér. Synon. de ampleur.
a) [En parlant du corps humain ou d'une de ses parties] Amplitude du bras, des épaules, ... :
15. Brillat-Savarin a dit qu'il était possible à un homme gros de contenir son ventre au majestueux. Non. Si la majesté ne va pas sans une certaine amplitude de chair, il est impossible de prétendre à une démarche dès que le ventre a rompu l'équilibre entre les parties du corps.
H. DE BALZAC, Théorie de la démarche, 1833, p. 631.
16. C'est la bourgeoisie qui, à force de manger des truffes, a pris la face froncée de l'animal qui les cherche. Tête basse, soucieuse, occupée, rogue; une amplitude des ventres; des Domitiens de boutique ou de finance, assis dans leur obésité comme dans leur trône.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, déc. 1863, p. 1368.
17. ... il se mit à lui passer les deux mains le long des bras. La veuve se fâcha. Il ne recommença plus, mais il se figurait des rondeurs d'une amplitude et d'une consistance merveilleuses.
G. FLAUBERT, Bouvard et Pécuchet, t. 2, 1880, p. 59.
18. Debout contre la fenêtre, le cousin Jules serrait à pleine main une tranche de pain bis sur laquelle son pouce maintenait un tube de jambon gras. Il le coupait d'un couteau précis, avant de le loger dans l'enveloppante amplitude de sa bouche.
J. MALÈGUE, Augustin ou le Maître est là, t. 1, 1933, p. 216.
Except. [En parlant d'un son] :
19. Comme nous, les oiseaux aquatiques ... devaient être accoutumés au roulement de la canonnade qui nous arrivait du Nord de Bapaume, dans un flux de plus en plus furieux ... et qui prenait certaines nuits, surtout les nuits de gel, une telle amplitude, une telle résonnance et atteignait un tel paroxysme de violence, d'exaspération qu'on ne l'écoutait plus et que l'on se disait que maintenant le flot était étale, telle ça cognait, et que la guerre allait finir...
B. CENDRARS, La Main coupée, 1946, p. 156.
b) Au fig. Amplitude de la vie, de la pensée, de l'esprit, de la conscience, ...
[En parlant d'une action, d'un événement considérable] :
20. Il est de toute évidence que nous assistons à des événements comme on n'en avait jamais vu et que nous avons l'impression que nous allons culbuter sur des événements d'une amplitude inouïe.
Ch. PÉGUY, L'Argent, 1913, p. 1307.
21. Seule, une attaque de cette amplitude lui permettra d'atteindre l'objectif fixé.
F. FOCH. Mémoires, t. 2, 1929, p. 253.
22. On a déjà signalé l'intérêt que nous avons à connaître : ... l'amplitude des mouvements allemands à travers la Belgique.
... l'orientation des forces débarquées dans la région entre Strasbourg et les Vosges.
J. JOFFRE, Mémoires, t. 1, 1931, p. 198.
23. ... la situation dans laquelle se trouve notre Patrie pour ce qui concerne tant son relèvement intérieur que sa position au dehors et, au surplus, l'amplitude des problèmes mondiaux à résoudre par les grandes puissances victorieuses, dont nous sommes, imposent au Gouvernement de la France les plus lourdes responsabilités.
Ch. DE GAULLE, Mémoires de guerre, Le Salut, 1959, p. 624.
Rare. Extension, totalité :
24. ... la mémoire est une synthèse du temps, synthèse toujours croissante dans son amplitude, comme dans ses unités ...
P.-J. PROUDHON, De la Création de l'ordre dans l'humanité, 1843, p. 2.
Avec amplitude :
25. ... je tiens Samuèle, et si mes prévisions ne sont pas entachées de niaiseries, j'ai réellement quelque chose de — sinon de plus grand, je parle au point de vue de la dimension du volume — du moins d'aussi large que l'idée de Faust. C'est réellement estomirant qu'on n'ait pas encore pensé à une chose, ou que, si on y a pensé, on ne l'ait pas traitée avec amplitude et magnificence.
Ph.-A.-M. DE VILLIERS DE L'ISLE-ADAM, Correspondance générale, 1862, p. 52.
Prononc. :[]. PASSY 1914 note une durée mi-longue pour la dernière syllabe du mot. FÉR. 1768 et FÉR. Crit. t. 1 1787 précisent une durée longue pour la 1re syllabe du mot.
Étymol. ET HIST. — 1. a) 1495 au fig. « sentiment de grandeur, prestige » (J. DE VIGNAY, Mir. hist. 20, 67 éd. 1531 ds QUEM. t. 1 1959 : Se l'usage aussi et habitation de deux chambres suffist, par ambition seculiere et amplitude il nous delecte a en avoir quatre); b) XVe s. « (d'un inanimé abstr.) étendue dans le temps » (J. JORET, Jardin salutaire, p. 112 ds DG : De vie amplitude); 2. techn. « écart entre deux points extrêmes d'un mouvement » a) 1557 astron. (BASSANTIN, Astron. Discours, 88b ibid. : L'amplitude active [?] estoit vers septentrion) à rapprocher de FUR. 1690 : Amplitude ortive. Terme d'Astronomie; b) 1700 balist. (LA HIRE, Mém. Ac. Sc. p. 206 ds BRUNOT t. 6, p. 583 On ne suppose aucune connaissance que celle de la force de la poudre ou, ce qui est la même chose, l'amplitude horizontale du jet de 45 degrés); au XVIIIe s., le sens techn. est considéré comme essentiel et le sens gén. senti comme une ext., parfois abusive, dans la lang. cour. (cf. BRUNOT t. 6, p. 1056 et 1189; FÉR. 1768; GOHIN 1903, p. 323).
Empr. au lat. amplitudo « ampleur, largeur » (dep. CICÉRON, Terr. 2, 131 ds TLL s.v., 2003, 68 : monumentum illa amplitudine, illo opere); au sens 1 a) fig. Rhet. Her. 4, 25, 35 ibid., 2005, 8 : maiestas rei publicae est in qua continetur dignitas et amplitudo civitatis; employé ds la lang. techn. (géom. au sens de « surface ») ds QUINTILIEN, Inst. 1, 10, 45 ibid., 2004, 84 : quidquid formae quadrati detraxeris, amplitudini quoque peribit... fieri potest ut maiore circuitu minor loci amplitudo claudatur.
STAT. — Fréq. abs. litt. :110.
BBG. — BAILLY-ROCHE 1967. — BARBER. 1969. — BARR. 1967. — BAULIG 1956. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BOISS.8.-DELC. t. 1 1926. — Électron. 1963-64. — FÉR. 1768. — FROMH.-KING 1968. — GRUSS 1952. — HUSSON 1970. — LAITIER 1969. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — PIÉRON 1963. — PIR. 1964. — PRÉV. 1755. — SIZ. 1968. — SUAVET 1963. — UV.-CHAPMAN 1956. — WILL. 1831.

amplitude [ɑ̃plityd] n. f.
ÉTYM. Fin XVe, « grandeur, prestige »; XVe, « durée »; du lat. amplitudo, de amplus « ample ».
1 Vx. Grandeur, étendue. Ampleur. || L'amplitude de la nature. || « La majesté ne va pas sans une certaine amplitude de chair » (Balzac, in T. L. F.).
1 Dans l'amplitude et immensité de la nature (…)
Pascal, in Littré.
Mod. (Abstrait). || L'amplitude d'un phénomène. || Prendre une telle amplitude que…
2 La montée lente et l'amplitude croissante des catastrophes (…)
A. Maurois, Études littéraires, t. II, p. 243.
2.1 (…) en quelques instants privilégiés ma liberté frémit de son amplitude perdue et retrouvée.
P. Ricœur, Philosophie de la volonté, 1949, p. 298, in T. L. F.
2 (1557). Spécialt. Sc. (astron.). Arc de l'horizon compris entre le point où un astre se lève (amplitude ortive) ou se couche (amplitude occase) et les directions de l'Est ou de l'Ouest géographiques.
(XVIIIe). Géom. Distance entre les points extrêmes d'un arc, d'une courbe.
(1700). Vx. || Amplitude du jet d'un projectile. Portée.
Opt. || Amplitude d'accommodation : différence de vergence entre le point le plus rapproché et le point le plus éloigné vus nets.
3 Sc. Moitié de l'étendue totale d'une oscillation. || Amplitude d'un mouvement pendulaire, d'un pendule, d'un organe oscillant (horlogerie).
3 Les oscillations du pendule mis en mouvement dans cette âme par les chocs de l'adolescence n'ont rien perdu de leur amplitude.
A. Maurois, Études littéraires, t. I, « Gide », p. 88.
Par ext. (de l'amplitude de l'arc du pendule). Phys. Éloignement maximal, par rapport à sa valeur d'équilibre, d'une quantité qui varie de façon oscillatoire autour de cette valeur (mouvement pendulaire, ondulatoire, etc.). || Amplitude d'une onde, d'une vague. || Fréquence et amplitude. || Modulation d'amplitude, d'une onde radio.
Amplitude de la marée : différence de hauteur de l'eau entre une basse mer et une pleine mer consécutives. Marnage.
Amplitude d'assiette, de gîte, d'un navire soumis au roulis.
Par métaphore :
4 (…) des hauts, des bas, d'amplitude décroissante.
A. Maurois, Bernard Quesnay, XXV.
Par ext. (et infl. du sens 1.). || Amplitude d'un mouvement. Ampleur.
5 Le corps souple se tord, de droite et de gauche, pour essayer de se libérer des minces liens de cuir qui enserrent les chevilles et les poignets; mais c'est en vain, naturellement. Les mouvements qu'autorise la posture sont d'ailleurs de faible amplitude; torse et membres obéissent à des règles si strictes, si contraignantes, que la danseuse paraît maintenant tout à fait immobile, marquant seulement la mesure d'une imperceptible ondulation des reins.
A. Robbe-Grillet, la Maison de rendez-vous, p. 15.
4 Écart entre deux valeurs extrêmes de la température (jour, mois, année). || Amplitude diurne. || Amplitude moyenne annuelle : écart entre la moyenne du mois le plus chaud et celle du mois le plus froid.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Amplitude — is the magnitude of change in the oscillating variable, with each oscillation, within an oscillating system. For instance, sound waves are oscillations in atmospheric pressure and their amplitudes are proportional to the change in pressure during …   Wikipedia

  • Amplitude — Am pli*tude, n. [L. amplitudo, fr. amplus: cf. F. amplitude. See {Ample}.] 1. State of being ample; extent of surface or space; largeness of dimensions; size. [1913 Webster] The cathedral of Lincoln . . . is a magnificent structure,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Amplitude [1] — Amplitude, wird in der Mathematik in verschiedenen Fällen als Bezeichnung für Winkel von spezieller Bedeutung gebraucht. So nennen manche Amplitude einer komplexen Zahl (a + ib) den durch die Gleichung a + ib = r (cosφ + isinφ)… …   Lexikon der gesamten Technik

  • amplitude — AMPLITUDE. s. f. Dans le jet des bombes, c est la ligne horizontale comprise entre le point d où part la bombe, et celui où elle va tomber. L amplitude du jet.Amplitude, en Astronomie, est l arc de l horizon compris entre le vrai levant ou le… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • amplitude — of displacement at a point in a vibrating system is the largest value of displacement that the point attains with reference to its equilibrium position. double amplitude peak to peak amplitude static amplitude stress amplitude …   Mechanics glossary

  • Amplitude — Sf Schwingungsweite per. Wortschatz fach. (19. Jh.) Entlehnung. Entlehnt und übertragen aus l. amplitūdo ( dinis) Größe, Weite, Erhabenheit , Abstraktum von l. amplus umfangreich, geräumig, groß .    Ebenso nndl. amplitude, ne. amplitude, nfrz.… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Amplitude — amplitudė statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. amplitude vok. Amplitude, f; Schwingungsweite, f rus. амплитуда, f pranc. amplitude, f …   Automatikos terminų žodynas

  • amplitude — amplitudė statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. amplitude vok. Amplitude, f; Schwingungsweite, f rus. амплитуда, f pranc. amplitude, f …   Automatikos terminų žodynas

  • amplitudė — statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. amplitude vok. Amplitude, f; Schwingungsweite, f rus. амплитуда, f pranc. amplitude, f …   Automatikos terminų žodynas

  • Amplitude — amplitudė statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Didžiausias virpamojo dydžio nuokrypis nuo pusiausvyros padėties. Amplitudinę vertę virpamasis dydis kiekviename virpesių pusperiodyje pasiekia tik vieną kartą. atitikmenys:… …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.